Offre d’électricité verte : bonne nouvelle pour le développement des énergies renouvelables ?

De plus en plus de consommateurs se tournent vers des offres d’électricité verte. La plupart de ces offres ne contribuent cependant pas au développement des énergies renouvelables.

Petit intermède à propos des acteurs du marché de l’électricité : un fournisseur d’électricité n’est pas forcément producteur. Le consommateur souscrit un contrat auprès d’un fournisseur, qui achète l’électricité à des installations de production. Le transport sur les grands axes est géré par un transporteur et l’électricité est acheminée jusqu’aux consommateurs par un distributeur, en charge des axes secondaires.

L’électricité verte désigne une électricité produite à partir de sources renouvelables (l’hydraulique, l’éolien, le biogaz et la biomasse, le solaire, l’aérothermie, la géothermie, l’hydrothermie et la cogénération). Il n’est pas possible d’assurer une traçabilité physique de l’électricité sur le réseau, c’est-à-dire que le consommateur final ne peut avoir la garantie que l’électricité utilisée à un instant T provient bien d’une source d’énergie renouvelable.

Une offre d’électricité verte souscrite auprès d’un fournisseur garantit à un consommateur qu’une quantité d’électricité verte égale à sa consommation a été injectée sur le réseau électrique européen. Cette garantie est apportée par l’achat de Garanties d’origine : il s’agit de certificats électroniques garantissant que pour un MWh électrique soutiré (par l’acheteur de la garantie) sur le réseau, un MWh d’électricité renouvelable a été injecté sur le même réseau. Cela ne concerne pas uniquement les installations locales, puisque les échanges se font à l’échelle européenne. Par ailleurs, cette égalité ne doit pas à être démontrée à chaque instant, mais seulement en moyenne sur une année.

En France en 2019, d’après Powernext, l’organisme qui gère le Registre national des garanties d’origine de l’électricité et leur émission, 7% de la production nette française d’électricité a fait l’objet de l’émission d’une garantie d’origine, quasiment exclusivement sur de la production hydraulique provenant d’installations déjà amorties, car il n’est pas possible de cumuler garanties d’origine et soutiens. Le développement des énergies renouvelables est principalement porté par la politique de soutien de l’Etat.

Source : Carbone 4.

Toutes les offres d’électricité verte ne soutiennent donc pas le développement des énergies renouvelables. L’ADEME distingue les offres standard et les offres premium. Dans les offres standard, l’électricité est achetée sur le marché, et correspond donc au mix énergétique classique, et des garanties d’origine sont achetées par ailleurs. Les tarifs sont trop faibles pour soutenir le développement de nouvelles installations d’électricité d’origine renouvelable. Dans les offres premium, l’électricité et les garanties d’origine ont été achetées à des producteurs. Les offres premium permettent donc de soutenir les installations de production d’électricité d’origine renouvelable, en proposant de meilleures rémunérations via des contrats de long terme. Selon le classement de Greenpeace, trois offres répondent à ces critères : Enercoop, Ilek et Energie d’ici.

Pour soutenir le développement des énergies renouvelables, différentes options sont donc possibles : choisir une offre d’électricité verte « premium », ou alors devenir producteur chez soi ou dans le cadre d’une coopérative de production d’énergie renouvelable.

Pour en savoir plus :